closefacebookgpluslinkedinmailphotosearchsharetwitterwhatsapp
Islamismo

Le donne nuove vittime dell’Algeria

Ho ricevuto questa terribile notizia da un’amica algerina. Ve la trasmetto così come l’ho ricevuta. Voi direte che cosa c’entra con l’islamismo? Spero che non c’entri ma le donne di Algeri si sono spaventate: hanno rivisto davanti agli occhi quello che succedeva negli anni 90.

Une enseignante en Histoire à l’Université d’Alger 2 et membre de la Cncd, Aïcha Ghettas, a été assassinée dans son appartement à Mohamadia dans la banlieue-est d’Alger par des inconnus.
Il est à souligner que sa sœur jumelle Chérifa, âgée de 50 ans, avait tenté à maintes reprises de la joindre par téléphone mais en vain.
Plusieurs versions ont été émises  sur son assassinat, il y a celles qui disent qu’elle avait reçu un coup de marteau sur la tête et d’autres disent qu’elle avait reçu plusieurs coups de poignard.
Saisis de ce meurtre, les services de police se sont  dirigés vers les lieux du drame pour enquêter.
Selon Rachid Malaoui, président du  Snapap, interrogé par TSA,  Aïcha Ghettas était membre de la Cncd avant la scission. Nous sommes en train de réunir les éléments sur les circonstances de sa mort. Nous attendons les résultats de l’enquête menée par les services de police pour identifier les circonstances exactes de cet assassinat ».
La victime qui était très estimée par ses étudiants et ses voisins  a été inhumée dans sa ville natale de Berrouaghia dans la wilaya de Médéa.

p.s.

per precisare il Cncd è il Coordinamento nazionale per il cambiamento e la democrazia  e lo Snapap è un sindacato indipendente.